Les feuillets des Radis

Forum des ami-es des feuillets des Radis
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Jeu 9 Juil 2015 - 13:17

J'ajoute un ptit truc qu'j'ai écrit à partir d'une histoire qu'es arrivé à une collègues. Yaura ptet une place, en tout cas j'aime bien cette situation car elle est pas dans les clichés sur le service public.


SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS RÉGALIENNE





 Mercredi premier juillet 2015, 14h10 environ. Je suis en train de faire la queue pour acheter mes billets de vacances au guichet SNCF à la gare de Trappes. Nous sommes cinq ou six à faire la queue.
 Soudain, un flic entre vivement dans le petit hall-salle d’attente où se trouvent les guichets. D’un pas déterminé, il se dirige vers le seul guichet ouvert, non sans avoir inspecté rapidement le hall d’un regard à la fois méprisant et inquisiteur.

- Bonjours, je voudrais des billets pour…
-  Vous êtes en opération ?
-  … Pardon ?!?
- J’m’en doutais. Faites la queue comme tout le monde !
-  Quoi ? Oué, chui en opération !
- Ah ouai ? Dans ce cas, j’veux vot’ ordre de mission. Sinon, c’est la queue comme tout le monde.
-  Ecoutes, j’ai pas d’temps à…
- Et les aut’ usagers, tu crois i’ z’ont  l’temps ?!?
- Tu crois que t’es protégée derrière cette vitre ? Pour une fois qu’on t’demandes de travailler, tu vas pas faire chier, sale feignasse !
- Ah ! Tu l’prends comme sa en plus ! Vas chier ! PERSONNE SUIVANTE SIOUPLAIT !
-
- A vous, monsieur. N’ayez pas peur, venez !

 Le goret eu un moment d’absence. Puis, sans rien dire, il sortit de la pièce d’un pas déterminé. Il revint quelques minutes plus tard avec ses deux collègues qui l’attendaient dans leur voiture de service. Sans un mot mais avec le regard sombre et le pas toujours aussi déterminé, ils franchissent le hall et ouvrent la porte pour aller derrière les guichets.

- Eh ! Qu’ess’ vous faites ?!? J’vous préviens j’vais dire à vot’ hiérarchie que vous m’empêchez de travailler !
- Ta gueule salope !
- Lâchez-moi ! Vous m’faites mal !
- Laissez-la ! Vous avez pas le droit de faire ça !
- Ta gueule toi, ou on t’embarque aussi !

Une minute plus tard, c’était fini. Les quelques clients qui étaient en train de faire la queue comme moi, d’abord agar devant le ridicule de la situation, se sont résignés à se disperser. J’ai recroisé la guichetière SNCF quelques jours plus tard, le substitut du procureur de la république a autorisé ses clébards à la mettre en garde à vue 24h.


Dernière édition par (ra)Dijon le Mar 21 Juil 2015 - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minh



Messages : 291
Date d'inscription : 06/12/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Mer 15 Juil 2015 - 18:02

Mercredi premier juillet 2015, 14h10 environ. Je suis en train de faire la queue pour acheter mes billets de vacances au guichet SNCF à la gare de Trappes. Nous sommes cinq ou six à faire la queue.
Soudain, un flic entre vivement dans le petit hall-salle d’attente où se trouvent les guichets. D’un pas déterminé, il se dirige vers le seul guichet ouvert, non sans avoir inspecté rapidement le hall d’un regard à la fois méprisant et inquisiteur.

- Bonjour, je voudrais des billets pour…
-  Vous êtes en opération ?
-  … Pardon ?!?
- J’m’en doutais. Faites la queue comme tout le monde !
-  Quoi ? Oué, chui en opération !
- Ah ouais ? Dans ce cas, j’veux vot’ ordre de mission. Sinon, c’est la queue comme tout le monde.
-  Écoute, j’ai pas d’temps à…
- Et les aut’ usagers, tu crois i’ z’ont  l’temps ?!?
- Tu crois que t’es protégée derrière cette vitre ? Pour une fois qu’on t’demande de travailler, tu vas pas faire chier, sale feignasse !
- Ah ! Tu l’prends comme ça en plus ! Va chier ! PERSONNE SUIVANTE SIOUPLAIT !
- 
- À vous, monsieur. N’ayez pas peur, venez !

Le goret a un moment d’absence. Puis, sans rien dire, il sort de la pièce d’un pas déterminé. Il revient quelques minutes plus tard avec ses deux collègues qui l’attendent dans leur voiture de service. Sans un mot mais avec le regard sombre et le pas toujours aussi déterminé, ils franchissent le hall et ouvrent la porte pour aller derrière les guichets.

- Eh ! Qu’ess’ vous faites ?!? J’vous préviens j’vais dire à vot’ hiérarchie que vous m’empêchez de travailler !
- Ta gueule salope !
- Lâchez-moi ! Vous m’faites mal !
- Laissez-la ! Vous avez pas le droit de faire ça ! < qui parle ? il faut une didascalie à mon avis.
- Ta gueule toi, ou on t’embarque aussi !

Une minute plus tard, c’est fini. Les quelques clients qui était en train de faire la queue comme moi, d’abord hagards devant le ridicule de la situation, se sont résignés à se disperser. Je recroiserai la guichetière SNCF quelques jours plus tard, le substitut du procureur de la république a autorisé ses clébards à la mettre en garde à vue 24h.




Pas de "s" à "bonjours".
Pas de "s" à l'impératif "écoute".
Pas de "s" à "on t’demandes".
Pas de "s" à l'impératif "Vas chier".

Il faut harmoniser le temps du texte, soit c'est un récit au passé, ou soit c'est un récit au présent de narration.
Aussi, il me semble que le flic parle vraiment plus mal (illétrisme) que la guichetière (argot bien châtié). Si c'est possible, il faudrait qu'on sente la nuance entre les deux langages argotiques et je crois que ça décroche à un moment...
La concordance des temps est à vérifier dans le dernier paragraphe, j'ai un gros doute...


Super texte très marrant et effectivement, il est insolite, plus intéressant que l'histoire 2 sur le timbre fiscal. L'histoire 1 sur la préfecture et la déshumanisation + l'allusion aux fonctionnaires feignants de l'interview CCAS faisant déjà la boulot de l'histoire 2. Faudrait pouvoir mettre cette histoire de gare et de police quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ja



Messages : 47
Date d'inscription : 17/11/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Sam 18 Juil 2015 - 16:10

Dernière phrase Minh est-tu sur du "je recroiserais" ?

Nico, a-t-on le fin mot de cette histoire, au delà des 24h de garde à vue ? Jugement ? Amende ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minh



Messages : 291
Date d'inscription : 06/12/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Sam 18 Juil 2015 - 20:51

Pas exactement, il faut que je trouve un livre sur la syntaxe + la concordance des temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radinouk

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Dim 19 Juil 2015 - 10:20

tu peux mettre "recroiserai", c'est soutenu. ça implique que le texte est une sorte de présent permanent. Donc il est logique que ce verbe soit au futur, puisqu'on parle au présent. Par exemple, c'est la forme qu'on peut trouver à la fin de certains films. 
"Machine deviendra finalement... "

Par contre, il faut sauter une ligne. c'est à dire faire une césure d'avec la phrase précédente. et je mettrais deux points ou alors un plus que parfait : 

"Je recroiserai la guichetière SNCF quelques jours plus tard : le substitut du procureur de la république a autorisé ces clébards à la mettre en garde à vue 24 heures."


ou 


"Je recroiserai la guichetière SNCF quelques jours plus tard, le substitut du procureur de la république avait autorisé ces clébards à la mettre en garde à vue 24 heures.


Par contre, je mettrais "ces", il me semble pas que clébards soient la possession de procureur ? Et j'écrirais entièrement "heures", parce que sinon la phrase sonne mal. Il faut obliger le lecteur à lire "Heures". 

Mais sinon il faut mettre un passé composé avec un plus que parfait 

"J'ai recroisé la guichetière quelques jours plus tard, le substitut du procureur avait autorisé ces clébards à la mettre en garde à vue 24 heures"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minh



Messages : 291
Date d'inscription : 06/12/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Dim 19 Juil 2015 - 11:21

Ok. Je préfère le futur, je crois que c'est plus dans l'ambiance du texte avec ce présent permanent. Ok pour le reste. À toi de jouer Nico.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: hop !   Mar 21 Juil 2015 - 14:58

Mercredi premier juillet 2015, 14h10 environ. Je suis en train de faire la queue pour acheter mes billets de vacances au guichet SNCF à la gare de Trappes. Nous sommes cinq ou six à faire la queue.
Soudain, un flic entre vivement dans le petit hall-salle d’attente où se trouvent les guichets. D’un pas déterminé, il se dirige vers le seul guichet ouvert, non sans avoir inspecté rapidement le hall d’un regard à la fois méprisant et inquisiteur.

- Bonjour, je voudrais des billets pour…
-  Vous êtes en opération ?
-  … Pardon ?!?
- J’m’en doutais. Faites la queue comme tout le monde !
-  Quoi ? Oué, chui en opération !
- Ah ouais ? Dans ce cas, j’veux vot’ ordre de mission. Sinon, c’est la queue comme tout le monde.
-  Écoute, j’ai pas d’temps à…
- Et les aut’ usagers, tu crois i’ z’ont  l’temps ?!?
- Tu crois que t’es protégée derrière cette vitre ? Pour une fois qu’on t’demande de travailler, tu vas pas faire chier, sale feignasse !
- Ah ! Tu l’prends comme ça en plus ! Va chier ! PERSONNE SUIVANTE SIOUPLAIT !
- …
- À vous, monsieur. N’ayez pas peur, venez !

Le goret a un moment d’absence. Puis, sans rien dire, il sort de la pièce d’un pas déterminé. Il revient quelques minutes plus tard avec ses deux collègues qui l’attendent dans leur voiture de service. Sans un mot mais avec le regard sombre et le pas toujours aussi déterminé, ils franchissent le hall et ouvrent la porte pour aller derrière les guichets.

- Eh ! Qu’ess’ vous faites ?!? J’vous préviens j’vais dire à vot’ hiérarchie que vous m’empêchez de travailler !
- Ta gueule salope !
- Mais ?!? Aïïeuh ! Lâchez-moi !


- Laissez-la ! Vous avez pas le droit de faire ça ! - Et nous ?!? On fait comment ?
- Ta gueule toi, ou on t’embarque aussi ! - Vous avez qu'à aller à une autre gare.

Une minute plus tard, c’est fini. Les quelques clients qui font la queue comme moi, d’abord hagards devant le ridicule de la situation, se résignent à se disperser.


Mercredi 8 juillet, 9 heure et quart. Je recroise la guichetière SNCF. Le substitut du procureur de la république a autorisé ses chiens à la mettre en garde à vue 24 heures.

_____________________________________________________________________________

J'ai modifié la fin pour qu'elle soit au présent, j'trouve c'est mieux, vous en dites quoi ?
Pour la remarque d'Anouk, j'voulais justement dire que c'est ses clebs, même si leurs ligne de hiérarchie est un peu plus complexe dans la réalité. Si j'remplace par "chien", c'est plus compréhensib ?
Pour le fin mot de la vraie histoire, chai pas mais j'crois elle est sortie sans convocation.
Pour la remarque de Minh, j'ai modifié les deux dernière ligne de dialogue, on comprend mieux qu'des usagers parlent aux keuf ? J'ai test une astuce graphique pour qu'ce soit compréhensib car j'ai pas envie de perdre le côté tac au tac de l'action, pour qu'on voit qu'la scène dure seulment une ou 2 minutes en tout.
J'ai aussi modifié la réaction de la guichetière que se fait interpellée, j'trouvais sa faisait trop ptite praline.
Ou ptêt faudrait en faire une BD.


Dernière édition par (ra)Dijon le Mar 4 Aoû 2015 - 6:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure



Messages : 10
Date d'inscription : 15/07/2015

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Sam 25 Juil 2015 - 21:11

Je suis pour en faire un BD. 
C'est très vif, très rapide, très visuel, comme écriture. 
Tu pourrais faire ça Nico ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: bd   Mar 4 Aoû 2015 - 7:10

En fait, j'ai tester des mises en pages de bd et j'trouves pas sa convainquant. J'essaie de faire une illustration mais chui peu inspirer pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radinouk

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Mar 4 Aoû 2015 - 8:51

Deux - trois remarques encore dont certaines commencent la relecture 2 :

Mettre en chiffre la date. 

Il faut faire en mode théâtre si tu ne veux pas ajouter les "dit la guichetière", etc. Je ne pense pas que l'histoire est pas compréhensible sinon. Moi même j'ai eu du mal à recomposer qui dit quoi. Si c'est bien écrit les gens liront vite, c'est une fausse idée de pensée que parce que c'est écrit comme ça sonne, c'est plus proche, en effet, ça risque au contraire de freiner la lecture. On peut en faire un peu, mais trop ça va devenir contreproductif. 

J'ai deux idées de dessin en mode BD. 1/ mettre en scène le flic surpris (les trois points à un moment) du genre surprise avec le fameux ?! ai dessus de sa tête.  2/ Puis la  assomée avec les trucs dessins et la tête qui tourne. 


----------------------------  


Mercredi premier (1er) juillet 2015, 14h10 environ. Je suis en train de faire la queue pour acheter mes billets de vacances au guichet SNCF à la gare de Trappes. Nous sommes cinq ou six à faire la queue.
Soudain, un flic entre vivement dans le petit hall-salle d’attente où se trouvent les guichets. D’un pas déterminé, il se dirige vers le seul guichet ouvert, non sans avoir inspecté rapidement le hall d’un regard à la fois méprisant et inquisiteur. [Inverser ces deux propositions ? Après avoir inspecté.... il se - c'est compréhensible, mais ça casse un peu le rythme non ? 1/ il entre 2/ il regarde 3/ il se dirige. Là ça fait 1/ il entre 2/ il se dirige 3/ on dit ce qu'il a fait avant. ]

FLIC : - Bonjour, je voudrais des billets pour…
GUICHETIERE : -  Vous êtes en opération ?
FLIC : -  Pardon ?!?
GUICHETIERE : - J’m’en doutais. Faites la queue comme tout le monde !
FLIC :  -  Quoi ? Oué, chui en opération !
GUICHETIERE : - Ah ouais ? Dans ce cas, j’veux vot’ ordre de mission. Sinon, c’est la queue comme tout le monde.
FLIC : -  Écoute, j’ai pas d’temps à…
GUICHETIERE : - Et les aut’ usagers, tu crois i’ z’ont  l’temps ?!?
FLIC : - Tu crois que t’es protégée derrière cette vitre ? Pour une fois qu’on t’demande de travailler, tu vas pas faire chier, sale feignasse !
GUICHETIERE : - Ah ! Tu l’prends comme ça en plus ! Va chier ! PERSONNE SUIVANTE SIOUPLAIT !
FLIC : - …
GUICHETIERE : - À vous, monsieur. N’ayez pas peur, venez !

Le goret a un moment d’absence. Puis, sans rien dire, il sort de la pièce d’un pas déterminé. Il revient quelques minutes plus tard avec ses deux collègues qui l’attendent dans leur voiture de service. Sans un mot mais avec le regard sombre et le pas toujours aussi déterminé, ils franchissent le hall et ouvrent la porte pour aller derrière les guichets.

GUICHETIERE : - Eh ! Qu’est - ce '[le parlé est pas nécessaire ici c'est le même son] vous faites ?!? J’vous préviens j’vais dire à vot’ hiérarchie que vous m’empêchez de travailler !
FLIC : - Ta gueule salope !
GUICHETIERE : - Mais ?!? Aïïeuh [ R II - Aie eeeeeee ? L'orthographe proposée est pas géniale, elle laisse penser à "Aie euh", or euh c'est plutôt la surprise que la douleur] ! Lâchez-moi !


CLIENT 1 :- Laissez-la ! Vous avez pas le droit de faire ça ! 
CLIENT 2 : - Et nous ?!? On fait comment ?
FLIC : - Ta gueule toi, ou on t’embarque aussi ! 
FLIC 2 : - Vous avez qu'à aller à une autre gare.

Une minute plus tard, c’est fini. Les quelques clients qui font la queue comme moi, d’abord hagards devant le ridicule de la situation, se résignent à se disperser.

Mercredi 8 juillet, 9 heure et quart. Je recroise la guichetière SNCF. Le substitut du procureur de la république a autorisé ses chiens à la mettre en garde à vue 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: ok   Mar 4 Aoû 2015 - 9:21

Ah oué, c'est cool en mode théâtre. J'AI Testé un truc qu j'trouve pas trop mal pour le premier dialogue, mettre "LE FLIC" et "LA GUICHETIÈRE" et changer à chaque fois le terme pour le flic (porc, schtar, poulet, keuf, condé, bleu...). J'trouve sa ajoute un coté méprisant et humouristique, mais esque sa ôte de la lisibilité ? J'trouve qu'avec "le" avant non, mais j'aimerai d'aut avis.
Pour les images, j'trouves que deux illustrations c'est trop pour cette histoire, mais j'vais faire des croquis au cas où pour avoir un visuel.
Ok pour les aut ammendment d'Anouk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sabrina radis

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Jeu 13 Aoû 2015 - 15:06

Radinouk a écrit:
Deux - trois remarques encore dont certaines commencent la relecture 2 :

Mettre en chiffre la date. 

Il faut faire en mode théâtre si tu ne veux pas ajouter les "dit la guichetière", etc. Je ne pense pas que l'histoire est pas compréhensible sinon. Moi même j'ai eu du mal à recomposer qui dit quoi. Si c'est bien écrit les gens liront vite, c'est une fausse idée de pensée que parce que c'est écrit comme ça sonne, c'est plus proche, en effet, ça risque au contraire de freiner la lecture. On peut en faire un peu, mais trop ça va devenir contreproductif. 

J'ai deux idées de dessin en mode BD. 1/ mettre en scène le flic surpris (les trois points à un moment) du genre surprise avec le fameux ?! ai dessus de sa tête.  2/ Puis la  assomée avec les trucs dessins et la tête qui tourne. 


----------------------------  


Mercredi premier (1er) juillet 2015, 14h10 environ. Je suis en train de faire la queue pour acheter mes billets de vacances au guichet SNCF à la gare de Trappes. Nous sommes cinq ou six à faire la queue.
Soudain, un flic entre vivement dans le petit hall-salle d’attente où se trouvent les guichets. D’un pas déterminé, il se dirige vers le seul guichet ouvert, non sans avoir inspecté rapidement le hall d’un regard à la fois méprisant et inquisiteur. [Inverser ces deux propositions ? Après avoir inspecté.... il se - c'est compréhensible, mais ça casse un peu le rythme non ? 1/ il entre 2/ il regarde 3/ il se dirige. Là ça fait 1/ il entre 2/ il se dirige 3/ on dit ce qu'il a fait avant. ]

FLIC : - Bonjour, je voudrais des billets pour…
GUICHETIERE : -  Vous êtes en opération ?
FLIC : -  Pardon ?!?
GUICHETIERE : - J’m’en doutais. Faites la queue comme tout le monde !
FLIC :  -  Quoi ? Oué, chui en opération !
GUICHETIERE : - Ah ouais ? Dans ce cas, j’veux vot’ ordre de mission. Sinon, c’est la queue comme tout le monde.
FLIC : -  Écoute, j’ai pas d’temps à…
GUICHETIERE : - Et les aut’ usagers, tu crois i’ z’ont  l’temps ?!?
FLIC : - Tu crois que t’es protégée derrière cette vitre ? Pour une fois qu’on t’demande de travailler, tu vas pas faire chier, sale feignasse !
GUICHETIERE : - Ah ! Tu l’prends comme ça en plus ! Va chier ! PERSONNE SUIVANTE SIOUPLAIT !
FLIC : - …
GUICHETIERE : - À vous, monsieur. N’ayez pas peur, venez !

Le goret a un moment d’absence. Puis, sans rien dire, il sort de la pièce d’un pas déterminé. Il revient quelques minutes plus tard avec ses deux collègues qui l’attendaient dans leur voiture de service. Sans un mot mais avec le regard sombre et le pas toujours aussi déterminé, ils franchissent le hall et ouvrent la porte pour aller derrière les guichets.

GUICHETIERE : - Eh ! Qu’est - ce '[le parlé est pas nécessaire ici c'est le même son] vous faites ?!? J’vous préviens j’vais dire à vot’ hiérarchie que vous m’empêchez de travailler !
FLIC : - Ta gueule salope !
GUICHETIERE : - Mais ?!? Aïïeuh [ R II - Aie eeeeeee ? L'orthographe proposée est pas géniale, elle laisse penser à "Aie euh", or euh c'est plutôt la surprise que la douleur] ! Lâchez-moi !


CLIENT 1 :- Laissez-la ! Vous avez pas le droit de faire ça ! 
CLIENT 2 : - Et nous ?!? On fait comment ?
FLIC : - Ta gueule toi, ou on t’embarque aussi ! 
FLIC 2 : - Vous avez qu'à aller à une autre gare.

Une minute plus tard, c’est fini. Les quelques clients qui font la queue comme moi, d’abord hagards devant le ridicule de la situation, se résignent à se disperser.

Mercredi 8 juillet, 9h15 Je recroise la guichetière SNCF. Le substitut du procureur de la république a autorisé ses chiens à la mettre en garde à vue 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sabrina radis

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   Jeu 13 Aoû 2015 - 15:10

sabrina radis si on décide de garder le titre \"service public vs fonctions régalienne" => régalienne au pluriel a écrit:

Radinouk a écrit:
Deux - trois remarques encore dont certaines commencent la relecture 2 :

Mettre en chiffre la date. 

Il faut faire en mode théâtre si tu ne veux pas ajouter les "dit la guichetière", etc. Je ne pense pas que l'histoire est pas compréhensible sinon. Moi même j'ai eu du mal à recomposer qui dit quoi. Si c'est bien écrit les gens liront vite, c'est une fausse idée de pensée que parce que c'est écrit comme ça sonne, c'est plus proche, en effet, ça risque au contraire de freiner la lecture. On peut en faire un peu, mais trop ça va devenir contreproductif. 

J'ai deux idées de dessin en mode BD. 1/ mettre en scène le flic surpris (les trois points à un moment) du genre surprise avec le fameux ?! ai dessus de sa tête.  2/ Puis la  assomée avec les trucs dessins et la tête qui tourne. 


----------------------------  


Mercredi premier (1er) juillet 2015, 14h10 environ. Je suis en train de faire la queue pour acheter mes billets de vacances au guichet SNCF à la gare de Trappes. Nous sommes cinq ou six à faire la queue.
Soudain, un flic entre vivement dans le petit hall-salle d’attente où se trouvent les guichets. D’un pas déterminé, il se dirige vers le seul guichet ouvert, non sans avoir inspecté rapidement le hall d’un regard à la fois méprisant et inquisiteur. [Inverser ces deux propositions ? Après avoir inspecté.... il se - c'est compréhensible, mais ça casse un peu le rythme non ? 1/ il entre 2/ il regarde 3/ il se dirige. Là ça fait 1/ il entre 2/ il se dirige 3/ on dit ce qu'il a fait avant. ]

FLIC : - Bonjour, je voudrais des billets pour…
GUICHETIERE : -  Vous êtes en opération ?
FLIC : -  Pardon ?!?
GUICHETIERE : - J’m’en doutais. Faites la queue comme tout le monde !
FLIC :  -  Quoi ? Oué, chui en opération !
GUICHETIERE : - Ah ouais ? Dans ce cas, j’veux vot’ ordre de mission. Sinon, c’est la queue comme tout le monde.
FLIC : -  Écoute, j’ai pas d’temps à…
GUICHETIERE : - Et les aut’ usagers, tu crois i’ z’ont  l’temps ?!?
FLIC : - Tu crois que t’es protégée derrière cette vitre ? Pour une fois qu’on t’demande de travailler, tu vas pas faire chier, sale feignasse !
GUICHETIERE : - Ah ! Tu l’prends comme ça en plus ! Va chier ! PERSONNE SUIVANTE SIOUPLAIT !
FLIC : - …
GUICHETIERE : - À vous, monsieur. N’ayez pas peur, venez !

Le goret a un moment d’absence. Puis, sans rien dire, il sort de la pièce d’un pas déterminé. Il revient quelques minutes plus tard avec ses deux collègues qui l’attendaient dans leur voiture de service. Sans un mot mais avec le regard sombre et le pas toujours aussi déterminé, ils franchissent le hall et ouvrent la porte pour aller derrière les guichets.

GUICHETIERE : - Eh ! Qu’est - ce '[le parlé est pas nécessaire ici c'est le même son] vous faites ?!? J’vous préviens j’vais dire à vot’ hiérarchie que vous m’empêchez de travailler !
FLIC : - Ta gueule salope !
GUICHETIERE : - Mais ?!? Aïïeuh [ R II - Aie eeeeeee ? L'orthographe proposée est pas géniale, elle laisse penser à "Aie euh", or euh c'est plutôt la surprise que la douleur] ! Lâchez-moi !


CLIENT 1 :- Laissez-la ! Vous avez pas le droit de faire ça ! 
CLIENT 2 : - Et nous ?!? On fait comment ?
FLIC : - Ta gueule toi, ou on t’embarque aussi ! 
FLIC 2 : - Vous avez qu'à aller à une autre gare.

Une minute plus tard, c’est fini. Les quelques clients qui font la queue comme moi, d’abord hagards devant le ridicule de la situation, se résignent à se disperser.

Mercredi 8 juillet, 9h15 Je recroise la guichetière SNCF. Le substitut du procureur de la république a autorisé ses chiens à la mettre en garde à vue 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: final   Sam 22 Aoû 2015 - 8:41

Salut,
voilà la version définitiv. Sa vous va ?


Mercredi 1er juillet 2015, 14h10 environ. Je suis en train de faire la queue pour acheter mes billets de vacances au guichet SNCF à la gare de Trappes. Nous sommes cinq ou six à faire la queue.
Soudain, un flic entre vivement dans le petit hall-salle d’attente où se trouvent les guichets. Après avoir inspecté rapidement le hall d’un regard à la fois méprisant et inquisiteur, il se dirige d’un pas déterminé vers le seul guichet ouvert.

FLIC : - Bonjour, je voudrais des billets pour…
GUICHETIERE : -  Vous êtes en opération ?
FLIC : -  Pardon ?!?
GUICHETIERE : - J’m’en doutais. Faites la queue comme tout le monde !
FLIC :  -  Quoi ? Oué, chui en opération !
GUICHETIERE : - Ah ouais ? Dans ce cas, j’veux vot’ ordre de mission. Sinon, c’est la queue comme tout le monde.
FLIC : -  Écoute, j’ai pas d’temps à…
GUICHETIERE : - Et les aut’ usagers, tu crois i’ z’ont  l’temps ?!?
FLIC : - Tu crois que t’es protégée derrière cette vitre ? Pour une fois qu’on t’demande de travailler, tu vas pas faire chier, sale feignasse !
GUICHETIERE : - Ah ! Tu l’prends comme ça en plus ! Va chier ! PERSONNE SUIVANTE SIOUPLAIT !
FLIC : - …
GUICHETIERE : - À vous, monsieur. N’ayez pas peur, venez !

Le goret a un moment d’absence. Puis, sans rien dire, il sort de la pièce d’un pas déterminé. Il revient quelques minutes plus tard avec ses deux collègues qui l’attendaient dans leur voiture de service. Sans un mot mais avec le regard sombre et le pas toujours aussi déterminé, ils franchissent le hall et ouvrent la porte pour aller derrière les guichets.

GUICHETIERE : - Eh ! Qu’est - ce vous faites ?!? J’vous préviens j’vais dire à vot’ hiérarchie que vous m’empêchez de travailler !
FLIC : - Ta gueule salope !
GUICHETIERE : - Mais ?!? Aïïïeu ! Lâchez-moi !
[le "aïe" je le voit comme exprimant d'abord la surprise de la violence de l'interpellation et de la douleur qu'elle entraîne (le "aïe"), puis la protestation et l'interpellation des témoins sur cette violence (le "euh"). Esque cette orthographe est mieux ?]

CLIENT 1 :- Laissez-la ! Vous avez pas le droit de faire ça ! 
CLIENT 2 : - Et nous ?!? On fait comment ?
FLIC : - Ta gueule toi, ou on t’embarque aussi ! 
FLIC 2 : - Vous avez qu'à aller à une autre gare.

Une minute plus tard, c’est fini. Les quelques clients qui font la queue comme moi, d’abord hagards devant le ridicule de la situation, se résignent à se disperser.

Mercredi 8 juillet, 9h15 Je recroise la guichetière SNCF. Le substitut du procureur de la république a autorisé ses chiens à la mettre en garde à vue 24 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ARTICLE] SERVICE PUBLIC VS FONCTIONS REGALIENNE 2 097
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plus de pub sur le service public
» Le camping municipal où j'ai les MO va changer de gestion
» Locataire/propriétaire
» Prése... non j'déconne ! Service public
» Des nouvelles de mon camping .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les feuillets des Radis :: Pavé : Services publics :: ARTICLES-
Sauter vers: