Les feuillets des Radis

Forum des ami-es des feuillets des Radis
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 police = parasites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: police = parasites   Jeu 14 Mai 2015 - 16:58

Je reprends ma théorie de remplacement de toute les polices par une garde nationale basée sur la conscription. J'ai pas intégré la gendarmerie dans mon calcul pour simplifier.
Déjà, les adjoints de sécurités, de par leurs contrats de 3 ans, sont facilement et totalement remplaçable par des conscrits, vu qu'ils sont plus ou moins la même chose avec un autre statut juridique.
Un problème serai que les tâches d'encadrements et celles demandant une vrai qualification sont peu facilement remplaçable par des conscrits. Il y a bien sûr des solutions, comme l'élection des officiers pour l'encadrement et la conscription en fin d'étude pour la police scientifique, mais je vais faire l'hypothèse que ces deux fonctions sont gardée tel quel et fusionnées dans la garde nationale, afin de voir quel proportion minimum de la police est inutile.
Si on fait un calcul rapide et simplifié pour 2009 (j'ai choisi cette année car c'est celle où j'ai le plus de chiffre), on peu considérer que les ouvriers d'état (731), le personnel technique (3 836) et le personnel administratif (12 845) servent au fonctionment de l'institution (entretient des locaux, bureaucratie...) et sont donc utile. Le personnel scientifique (1 479) et les corps de commandement et de conception et de direction (12 353) sont des tâches spécialisés qu'on ne peut remplacer par des conscrits, auquel on peut ajouter les 12 000 lieutenants ou officiers de police judiciaire (source : http://concours-fonction-publique.publidia.fr/concours/officier-police/lieutenant-police-officier-police-judiciaire) qu'on retirera des chiffres des corps d'encadrement et d'application.
On obtient donc 43 244 fonctionnaires sur un effectif de 144 922 ayant des tâches assurant le fonctionment de l'institution ou menant des enquêtes judiciaires. Rappelons qu'on a intégré dans ce calcul pleins de métiers effectuable par des conscrits (personnels techniques) et l'encadrement, qui est en grande partie remplacé par des élus dans une société démocratique. Et on obtient quand même un minimum de 7/10 des effectifs de la police nationale qui est parasitaire et/ou nuisible.


Tableau source des chiffres ci dessus :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Police_nationale_%28France%29#Ressources_humaines_et_diff.C3.A9rents_personnels_de_la_Police_nationale



Les problèmes viennent quand on veut savoir quels sont les membres du corps d'encadrement et d'application dont on peu se débarrasser. On a déjà dit qu'on garde les 12 000 LPJ et OPJ. Voyons donc les métiers inutiles dans le cadre de la conscription, auquels on ajoutera les métiers nuisibles.
Une difficulté récurrente quand on se renseigne sur la police est le manque d'information disponible. En effet, étant chargés d'enquêter sur leurs concitoyens, les flics savent bien que moins on en sait sur eux, mieux sa vaux. Ils cachent donc jalousement tous ce qui les concernent et ce à tout les niveaux. Là, j'ai trouvé un descriptifs des différents métiers qui composent la police nationale. En revanche, pas moyen de mettre la main sur le détail des effectifs par métiers. Je pourrai donc pas donner d'estimation chiffrer pour cette problématique.


Sur les 16 métiers présentés, il y en a déjà deux qui sont composé exclusivement d'officiers supérieurs, et donc, selon notre hypothèse de départ, ne sont pas supprimable. Dix métiers peuvent égalment soit rentrer dans cette catégorie (car leurs personnel ni officiers supérieurs ni LPJ ni OPJ sont à supprimer), soit, en gardant des professionnels aux fonctions d'encadrements et techniques, remplacer tous le reste du personnel par des conscrits : les maître chiens, les agents du renseignements, les groupes d'interventions, les stup, la brigade des mineurs, la recherche des traces et indices, les motards, les cavaliers, la PAF, le maintient de l'ordre et brigade fluviale. La BAC est à supprimée dans sa totalité. Les deux seuls métiers qui doivent garder leur côté professionnel sont donc les sauveteurs en haute montagne et les formateurs en activité physique et professionnel. Et les sauveteurs sont transférable aux sapeurs pompiers.
On se rend compte que la police est donc crédiblement remplaçable par une garde nationale de conscrits encadré par des élus (de la population ou des conscrits, suivant les postes) et avec quelques professionnels pour les quelques tâches spécialisées. Bien sûr, cela créerai des problèmes de sécurité, comme par exemple d'avoir au chômage des dizaines de milliers de néonazis formés au maniement des armes, sans possibilité de retrouver un travail à ces analphabètes, mais c'est une aut question.


Grades pré requis (source : http://www.lapolicenationalerecrute.fr/Fiches-metiers):

  1. aucune (3 métiers)
  2. Fonctionnaires du corps d'encadrement et d'application (11 métiers)
  3. Fonctionnaires des corps de commandement et de conception et de direction (2 métiers)

Motocycliste de la police nationale



Le policier motocycliste exerce essentiellement  des missions de la police de la route.

  • Assurer les escortes.
  • Veiller à faire respecter le code de la route par les automobilistes pour lutter contre l'insécurité routière.
  • Surveiller, faciliter et contrôler le trafic routier.
  • Faire appliquer la réglementation sur l'environnement et les transports routiers.

Mode d’accès

Conditions de recrutement 

  • Être titulaire dans son grade depuis au moins un an.
  • Posséder le permis A.
  • Répondre à une demande nationale de participation à la formation pour l’accès à la spécialité de motocycliste.

Policier en brigade équestre



  • Intervenir dans le cadre de la police de l’environnement.
  • Sécuriser les grands espaces boisés urbains et péri urbains de la région parisienne, les zones résidentielles et centres ville.
  • Assurer les services d’ordre lors de manifestations officielles, sportives, culturelles et folkloriques, en plus de la mission traditionnelle d’anti-délinquance.
  • Rechercher les personnes, en collaboration avec d’autres services de police.

Conditions de recrutement

  • Être titulaire.
  • Avoir 2 ans minimum d’ancienneté.
  • Avoir un niveau équestre équivalent au galop 2 délivré par la fédération française d’équitation.



Maître-chien



  • Prévention et lutte contre la délinquance.
  • Recherche de personnes disparues.
  • Capture d’animaux errants, blessés ou agressifs.
  • Recherche de produits stupéfiants.
  • Recherche de munitions, armes, engins et produits entrants dans la fabrication d’engin explosif improvisé.
  • Recherche de restes humains.
  • Lutte contre le terrorisme et mise en place de plans de sécurité lors de déplacements de hautes personnalités.

Conditions de recrutement

  • Répondre à une demande nationale de participation à la formation.
  • Être titulaire dans son grade depuis au moins un an.




Policier en Brigade Anti-Criminalité (BAC)



  • Contrôler ou interpeller des individus. 
  • Protéger les personnes.
  • Sécuriser les biens lors de manifestations.
  • Rechercher le flagrant délit de vols, cambriolages, agressions, dégradations, usages et reventes de produits stupéfiants et autres infractions de voie publique.
  • Repérer, identifier et interpeller leurs auteurs.

Mode d'accès


  • Être gardien de la paix titulaire depuis au moins deux ans.
  • Satisfaire à des sélections (physiques, psychotechniques et entretien).

Policier aux frontières





  • Contrôler les personnes qui transitent par les ports, aéroports et emprises ferroviaires.
  • Lutter contre l’immigration irrégulière et ses filières.
  • Lutter contre le travail illégal.
  • Lutter contre la fraude documentaire.
  • Assurer la sûreté des moyens de transports internationaux.
  • Faire respecter la réglementation aéronautique civile.
  • Missions de police générale (sécurité et paix publiques, sécurité routière, renseignement, police judiciaire, lutte contre terrorisme), des escortes et des interventions ainsi que des opérations de sécurisation notamment dans les trains.

Mode d'accès


  • Dès la sortie de l’école de police par choix des postes.
  • Dans le cadre des mutations annuelles sur proposition de vacances de postes.
  • Par le biais des mouvements internes pour changer de services au sein de la direction de la police aux frontières.

Enquêteur judiciaire



  • Conduire des investigations.
  • Procéder à des recherches et interpellations.
  • Analyser les faits délictueux et effectuer les actes procéduraux selon les principales dispositions des différents codes (code pénal, code de procédure pénale…).
  • Réaliser les auditions, les constatations, les enquêtes sur le terrain, les mises en garde à vues.
  • Déterminer les suites judiciaires à donner, en rédigeant un rapport de synthèse pour tenir sa hiérarchie informée.

Mode d’accès et affectations


  • Être titulaire et avoir 3 ans d’ancienneté.
  • Aucune condition d’âge n’est requise.
  • Avoir une qualification d’officier de police judiciaire.
  • Postuler dès les ouvertures de vacances de postes.

Agent de renseignement opérationnel



  • Lutter contre l’espionnage et les ingérences étrangères.
  • Lutter contre le terrorisme.
  • Protéger le patrimoine (scientifique, industriel et technologique) et la sécurité économique.
  • Surveiller les mouvements subversifs violents et des phénomènes de société précurseurs de menaces.

Mode d’accès et affectation


  • Pas de formation spécifique ni d'ancienneté requises.Cette fonction peut être parfois accessible comme premier choix de poste en sortie d’école.
  • Le policier déjà affecté dans une autre direction ou service peut postuler dès l’ouverture de nouveaux postes vacants.
  • Pour intégrer la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), il faut impérativement être habilité "secret défense".

Policier en maintien de l'ordre



  • Assurer l’ordre public.
  • Repérer, rechercher et interpeller toutes personnes ne respectant pas le bon déroulement des manifestations en commettant des actes criminels ou délictueux sur les personnes ou les biens.

Mode d’accès et affectation

Ce peut être un choix de poste en sortie d’école ou une demande de mutation ou d’affectation en fonction de la direction d’appartenance.
Policier en groupe d'intervention



  • Intervenir sur les actes de terrorisme, les prises d'otages, les retranchements de malfaiteurs ou de forcenés, les mutineries de détenus ou les situations potentiellement dangereuses comme les escortes de certains détenus, les extractions, la sécurisation de procès pénal à risque en raison de la personnalité de l’accusé ou du contexte de l’affaire jugée, le service d’ordre lors de la présence d’une haute personnalité ou de menace particulièrement importante.
  • Rechercher des auteurs de crimes.

Mode d’accès


  • Être gardien de la paix titulaire
  • Avoir 5 années d’ancienneté et avoir moins de 40 ans pour les gardiens de la paix, moins de 45 ans pour les officiers de police.
  • Satisfaire à des tests d’aptitude physique, médicaux et psychotechniques.

Policier chargé de protection rapprochée



  • Mettre en œuvre les mesures nécessaires à la sécurité et aux déplacements de personnalités importantes.
  • Organiser toute la logistique liée à la protection des personnalités. 

Mode d’accès et affectation


  • Appartenir au corps de commandement ou du corps d'encadrement et d'application.
  • Avoir 3 années d’ancienneté
  • Satisfaire à des sélections comprenant :

    • Des épreuves psychotechniques
    • Des épreuves physiques
    • Des épreuves de tir
    • Un épreuve de conduite
    • Un entretien individuel
    • Une évaluation des connaissances professionnelles.






Sauveteur en montagne



  • Secours, recherche et assistance au service des populations sur tous types de reliefs et d'intempéries
  • Traitement judiciaire des interventions de secours
  • Expertise au service de l'État, des collectivités territoriales, partenaires privés, concernant les problématiques de sécurité en montagne
  • Actions de formation, d'information et de prévention en rapport avec le milieu montagnard

Mode d’accès


  • Fonctionnaire de police titulaire, femme et homme.
  • Avoir un an d'ancienneté en service de police ou titulaire des diplômes d'aspirant-guide, guide de haute-montagne ou en cours de formation qui sont affectés dans la spécialité montagne dès la sortie d'école
  • Savoir nager et posséder l’attestation de formation aux premiers secours (PSC1)
  • Avoir réussi les épreuves de sélection (test d'endurance, terrain varié, escalade, ski)

Policier en brigade des stupéfiants



  • Contrôler et réprimer le trafic des stupéfiants.
  • Assurer l’information au titre de prévention et formation.
  • Conseiller et soutenir techniquement les services.
  • Surveiller, filer, interpeller le ou les auteurs d’usage ou de trafic de stupéfiants.

Mode d’accès et affectation


  • Être gardien de la paix titulaire.
  • Répondre à un télégramme national de vacances de poste.

Policier en brigade des mineurs



  • Participer aux enquêtes pénales et sociales dans le domaine de la protection des mineurs (homicides, abus sexuels, mauvais traitements), et aussi dans les cas de fugues et de disparitions inquiétantes.
  • Communiquer et agir en partenariat avec les travailleurs sociaux et les psychologues affectés dans les services de police et les autres partenaires institutionnels.

Mode d’accès et affectations


  • Être gardien de la paix titulaire.
  • Répondre à un télégramme à diffusion nationale de vacances de poste.

Formateur en activités physiques et professionnelles (APP)



  • Entraîner les personnels en tenue et civil de tout grade aux techniques de défense en intervention, organisation tactique d’événement urbain, de gestion de stress, gestion de menaces nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques, de maintien de l’ordre, à l’emploi des armes.
  • Organiser et encadrer les stages d’habilitation aux différentes armes individuelles et collectives.
  • Concevoir de nouveaux produits en qualité de matériel et de formation pour répondre à des problématiques de terrain.
  • Assurer et garantir le respect des lois et règlements en vigueur ainsi que l’actualité des techniques liées au domaine pratique du policier de terrain.
  • Assurer la formation continue des policiers et des formateurs APP en centre régional de formation.

Mode d’accès et affectation


  • Être gardien de la paix titulaire et avoir 3 ans d’ancienneté.
  • Répondre à une offre de vacances de postes soit en structures de formation initiale ou en service opérationnel.
  • Satisfaire aux épreuves de sélection qui reposent sur des tests de technique de défense en intervention, d’endurance et sur l’emploi des armes.

Policier chargé du relevé des traces et indices



  • Rechercher et relever de traces et indices
  • Analyser et exploiter les traces papillaires, de pas, de documents, traces biologiques, physiques, balistiques

Mode d’accès et affectation


  • Être gardien de la paix titulaire
  • Répondre à un télégramme d’ouverture de poste

Policier en brigade fluviale à Paris


Depuis 2009, la brigade fluviale est compétente sur l'ensemble des voies et plans d'eau de l'Ile de France, représentant plus de 650 km de voies navigables sur 8 départements.
 Les personnels pilote-plongeurs-secouristes exercent plusieurs missions.

  • Des missions de police administrative et judiciaire :
     La brigade fluviale assure de nombreuses patrouilles de sécurisation des berges et des voies d'eau.
     Elle veille au respect de la réglementation fluviale,  (respect des règles de navigation,  contrôle des documents de tous les bâtiments flottants, naviguant ou amarrés). Il peut s'agir de bateaux de commerce, de plaisanciers, de transport à passagers, mais aussi d’activités nautiques comme le jet-ski, l’aviron ou le ski-nautique. La brigade fluviale contribue également au contrôle de la pêche.

Elle assure des missions de recherches et de constatations judiciaires subaquatiques grâce à la spécialisation des plongeurs Technicien d'Identification Subaquatique.

  • Elle assure des missions de services d'ordre ou de maintien de l'ordre lors des manifestations, des déplacements de personnalités et des manifestations nautiques à l’occasion desquels elle veille au respect des arrêts de navigation.


  • Des missions de secours et d'assistance :
     La brigade fluviale contribue enfin au secours à victime avec un personnel formé. Le plongeur peut ainsi porter assistance à une personne à l'eau,  lui prodiguer les premiers soins jusqu'à l'arrivée du médecin et/ou effectuer des recherches subaquatiques pour retrouver une victime.

Mode d’accès

Il faut être gardien de la Paix titulaire (soit un an après la sortie d’école), être en fonction sur Paris ou dans la petite couronne et être apte médicalement à la plongée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minh



Messages : 291
Date d'inscription : 06/12/2013

MessageSujet: Re: police = parasites   Jeu 4 Juin 2015 - 10:50

Précisément, la BAC ne sert à rien qu'à persécuter les populations. Avec un principe de travail idiot reconnu par les BAC elles-mêmes, chopper en flagrant-délit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minh



Messages : 291
Date d'inscription : 06/12/2013

MessageSujet: Re: police = parasites   Sam 20 Juin 2015 - 22:22

Dans le livre de Fassin, la BAC ne sert tellement à rien que pour arriver à faire les chiffres de Sarkozy, les policiers cherchent à créer des outrages en titillant les gens, ou bien, ils cherchent à arrêter soit des fumeurs de shit (de préférence de couleur) ou soit des étrangers en situation irrégulière sur des bons "spots". Hardcore quoi. Juste pour faire du chiffre et de l'interpellation. Un métier nul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: police = parasites   

Revenir en haut Aller en bas
 
police = parasites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tuto] Changer la police du Nokia 5800 XM
» Problème de lignes parasites
» Citroën et la Police
» Police Européenne
» [AIDE]Comment modifier police et raccourcis des applications?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les feuillets des Radis :: Pavé : Services publics :: SP et fonctions régaliennes-
Sauter vers: