Les feuillets des Radis

Forum des ami-es des feuillets des Radis
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Oui mais c'est pratique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radinouk

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Oui mais c'est pratique   Sam 17 Jan 2015 - 15:12

p { margin-bottom: 0.21cm; }
2 – Oui mais... c'est pratique


« C'est tellement pratique » est une des expression les plus dangereuses de notre époque. C'est l'adage du système technicien.
Cette praticité engage des nouveaux modes de faire et des relations différentes au monde. Précisons bien que ce n'est pas le changement qui nous inquiète mais la direction qu'il prend. Ce que l'on nomme le progrès avance très souvent dans un même sens, celui de la perte d'autonomie de l'humain. Les innovations proposées par la technique et les technologies sont souvent généralisées parce qu'elles sont « si pratique ».


Il y a toujours de nouvelles applications et de nouvelles fonctionnalités sur nos appareils. Elles représentes des possibilités plus grandes qui, certes, ouvrent et élargissent l'horizon des possibles mais qui, par les vitesses de diffusions et de propagations auxquelles ils sont soumis contribuent également à restreindre les savoirs-faire de l'homme. Nous n'avons pas le temps de nous habituer, de comprendre les tenants et les aboutissants d'une nouveauté, de la maîtriser suffisamment pour pouvoir la contourner ou la faire fonctionner différemment qu'elle est déjà obsolète. Rien de novateur dans cet écrit, mais pourtant ce scénario se reproduit encore et toujours.

Qui peut encore retenir des chiffres, ces myriades de codes que l'on nous demande partout. Cette marque de fabrique de l'ère technico-sécuritaire est pourtant en passe de disparaître. Ouf, plus de numéro à retenir, déjà les « pass » évitent de retenir le digicode, le répertoire intégré au téléphone permet d'oublier nos numéros et désormais grâce à l'Iphone 5S et sa technologie « Touch ID », le code confidentiel n'est plus nécessaire, il suffit d’apposer son doigt. C'est tellement pratique. Rendez-vous compte, cela va éviter de retenir des chiffres, c'est plus simple quand on conduit : pas besoin de regarder, suffit de poser son doigt sur l'écran.


Un des enjeux, loin d'être anodin est de généraliser l'utilisation de l'empreinte digitale.
Derrière cette praticité c'est un traçage nouveau, à même le corps qui s'opère. Il n'y a plus d'objet (carte, téléphone, GPS, pass navigo) entre notre corps et la trace que l'on laisse derrière nous. Nous sommes la trace.
- Et alors ? me répondront nombre de technophiles. Peu importe il savent déjà tout de nous.


Nous pouvons nous arrêter là et tenter de suivre le cours de la technique en trouvant fun de poser son doigt pour déverrouiller son téléphone.






Cela peut aller dans ce sens
A l'inverse, on peut tenir le discours de la LDH et dire que cela bafoue notre droit à la vie privée. C'est absolument vrai. Le problème c'est que le combat juridique semble dépassé : tellement de choses bafouent quasi-impunément le droit à la vie privé et les droits de l'homme et si peu sont en mesure de les protéger que je ne suis pas sûr qu'il faille lutter de ce côté là. Quoi qu'en l'absence d’opposition concrète et d'actes pratiques c'est encore un moyen nécessaire.


Revenons 70 ans en arrière. La Deuxième Guerre mondiale. La Résistance.
Quelle possibilité de lutte et de combat avec des dispositifs de traçage à même le corps comme les empreintes digitales ? Bien sur la technique permet à la fois le fichage mais joue également son rôle dans la bataille. Bien sûr, la technique offre des possibilités nouvelles de résistances et de fraudes. Mais quand les marqueurs deviennent le corps, notre doigt, notre empreinte, notre ADN, notre iris et non plus une carte ou un mobile, se soustraire au dispositif devient une tâche plus ardue. Si nous revisitons la Résistance avec les techniques actuelles de surveillance, c'est certainement le sacre du Maréchal Pétain que l'on fait jouer.
La grande phrase de tous les tenants du sécuritaire est celle-ci : « si vous n'avez rien à cacher, vous n'avez rien à craindre ».
- Seulement qui sait si l'on n'aura pas, prochainement le besoin de cacher quelque chose, de se cacher ?
- Fabulation me diriez-vous.
- Mais l'histoire est faite de répétition. Désormais, cette possibilité de se cacher, de lutter, d'évoquer l'idée de se cacher nous transforme en potentiels terroristes et en ennemis de la nation. Pourtant n'est-ce pas ces hommes et ces femmes, ces résistant-e-s, qui se sont cachés, qui ont résisté contre le pouvoir en place et qui ont commis des actes guerriers, qui sont célébrés tous les ans avec honneur ? N'est-ce pas les mêmes dirigeants qui célèbrent la mémoire de ces résistants et condamnent la capacité de l'homme à se cacher ? Ne serait-ce pas les mêmes qui raillent nos inquiétudes qualifiées de technophobes et considèrent la résistance comme héroïque ?






Ou alors dans celui là


Sauf que derrière cette simplification amusante, qui augmente encore la praticité d'un objet. Derrière finalement cet usage récréatif de l'empreinte digitale, il y a un usage plus militaire ou guerrier je ne sais pas.
Toujours est-il que l'usage de cette même technologie, dont on encourage le développement, est ostensiblement néfaste dès qu'on y met des objectifs politiques. Objectifs migratoires par exemple.
Ainsi la prise d'empreinte digitale par l'agence européenne Frontex.... (à continuer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oui mais c'est pratique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Super Jolly mais pas Super Pratique...
» Sacoche : beaucoups de matériel mais peu volumineuse, et très pratique...?
» TNT signal (bon), mais aucune chaîne
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Semois: cendre sèche mais tige de pipe grasse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les feuillets des Radis :: technologie-
Sauter vers: