Les feuillets des Radis

Forum des ami-es des feuillets des Radis
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 texte Fatou et lexique (2 781)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mo



Messages : 15
Date d'inscription : 17/11/2013

MessageSujet: texte Fatou et lexique (2 781)   Sam 17 Jan 2015 - 11:47

Même si ça n'est pas le texte final c'est très bien. Un témoignage qui sort un peu des trucs théoriques et qui pose nettement la question d'un racisme généralisé du racisme de base , aux liens sexuels et en passant par l'exotisme. L'enchainement est clair, on comprend la posture. Le ral-le-bol est évdent c'est bien de le poser.
Je trouve dommage que BOUNTY passe dans les définition. Ca serait pas mal que ce soit à la suite. Ca se connecte. Peut-être que c'est aussi parce que je trouve qu'un lexique d'un bloc c'est un peu lours, moi j'aurait tendance à pas me taper 5 définitions les unes derriere les autres. On peut pas les exploser et les répartir dans le canard comme les punshlines ? Il suffit d'un code couleur commun et d'une police particulière quelqe chose comme ca. Enfin moi je trouverait ça plus leger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: texte   Mar 20 Jan 2015 - 12:13


  • T'es quoi ?

Une meuf, gouine, féministe, banlieusarde, française, noire, étudiante...La liste peut être encore très longue.

  • Ah t'es cuisinière, tu fais de la bouffe de ton pays ?

Quel pays ?

  • Bounty (1) !

C'est l'insulte qui revient le plus souvent en ce moment. De la part de personnes racisées à qui je ne réponds pas quand on m'interpelle.

  • Est-ce que chez vous... ?

Où chez moi ? À Evry ? Marseille ? En banlieue parisienne ? Aaaah au Mali...

  • J'ai toujours rêvé d'être noir.e !

Ah ouais mais pourquoi ? Parce que c'est fun ? Parce que c'est exotique ?

  • Moi aussi je suis noir, regarde, j'ai tout le corps tatoué !

Tu te fous de ma gueule ?

  • Je suis noire de l'intérieur.

Là encore, tu te fous de ma gueule ! Si t'es pas à l'aise avec ta blancheur dominante, c'est pas mon problème.

  • Non mais quand même, les blacks, ils sentent un peu fort !

Classique !

  • Oui mais de toutes façons, vous avez le rythme dans la peau.

Mouais ! Tu m'as déjà vu danser ? Tu crois vraiment que c'est un truc universel ?

  • J'ai toujours rêvé de faire l'amour avec une africaine...

Va te faire voir ! Tu peux toujours rêver !


Et qu'est-ce qui t'autorises aussi toutes ces sales réflexions à connotations sexuelles sur la forme de ma bouche ? Ou de mon cul ? Ou mes cheveux crépus lorsque je n'ai pas la tête rasée ? Ou la forme de mon crâne ? Tu te prends pour tintin au Congo ?

Tu me racontes tes expériences dans l'humanitaire...Ou tes pulsions exotiques, tes rêves d'aller en Afrique. Mais de quelle Afrique me parles-tu ? Crois tu vraiment que ça m'intéresses ?


Je suis noire, et c'est la face la plus visible de mon identité (complexe, c'est dit !). A cause de ça, je devrais sans cesse justifier d'où je viens et qui je suis. Et je dois sans cesse te ré-expliquer qu'être racisée en France et dans certains milieux politiques n'est pas un privilège, loin de là !
La couleur de ma peau n'est qu'une facette de mon identité. Pourtant, tu m'y renvoies quotidiennement : dans la rue, dans les bars, à la fac et même dans des espaces plus « politisés » que je fréquente. Quelques uns y échappent, ouf ! Mais tu les endors en étant plus subtile et moins frontal, parfois sur le ton de la blague.

Je suis noire et tout va bien. Le but de ma vie n'est pas de faire du bien à ton exotisme ! Ce genre de propos ou de réflexions, sans aucun intérêt, me met en colère et pose une barrière entre toi et moi. Petites violences quotidiennes ! Mais prendre des pincettes est la stratégie actuelle du FN, et tu contribues à ce que cette forme de racisme s'installe dans le quotidien et se normalise.

La prochaine fois, réfléchis-y à deux fois... voire plus, avant de sortir ce genre d'idioties, qui sont des lieux communs que tu n'as même pas trouvé toi même, mais que tu te contentes de singer, pour « entrer en contact »!

(1) Péjorativement utilisé pour désigner une personne noire qui serait blanche à l'intérieur en référence à la barre chocolatée. C'est dénoncer une supposée trop grande assimilation à la culture occidentale alors que je suis « non-blanche ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: titre   Mer 21 Jan 2015 - 13:35

Voilà les titres que nous propose Fatou.

"je suis noire et alors?"
"Un racisme quotidien à travers l'exotisation"
"débilités quotidiennes dans les espaces quotidiens"

De plus elle voudrai rajouter un ptit truc sur la situation post 7 janvier. On pourrai en faire un encart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: texte   Lun 26 Jan 2015 - 10:21


    TITRE DU TEXTE (1)




  • T'es quoi ?

Une meuf, gouine, féministe, banlieusarde, française, noire, étudiante...La liste peut être encore très longue.

  • Ah t'es cuisinière, tu fais de la bouffe de ton pays ?

Quel pays ?

  • Bounty (2)!

C'est l'insulte qui revient le plus souvent en ce moment. De la part de personnes racisées à qui je ne réponds pas quand on m'interpelle.

  • Est-ce que chez vous... ?

Où chez moi ? À Evry ? Marseille ? En banlieue parisienne ? Aaaah au Mali...

  • J'ai toujours rêvé d'être noir.e !

Ah ouais mais pourquoi ? Parce que c'est fun ? Parce que c'est exotique ?

  • Moi aussi je suis noir, regarde, j'ai tout le corps tatoué !

Tu te fous de ma gueule ?

  • Je suis noire de l'intérieur.

Là encore, tu te fous de ma gueule ! Si t'es pas à l'aise avec ta blancheur dominante, c'est pas mon problème.

  • Non mais quand même, les blacks, ils sentent un peu fort !

Classique !

  • Oui mais de toutes façons, vous avez le rythme dans la peau.

Mouais ! Tu m'as déjà vu danser ? Tu crois vraiment que c'est un truc universel ?

  • J'ai toujours rêvé de faire l'amour avec une africaine...

Va te faire voir ! Tu peux toujours rêver !


Et qu'est-ce qui t'autorises aussi toutes ces sales réflexions à connotations sexuelles sur la forme de ma bouche ? Ou de mon cul ? Ou mes cheveux crépus lorsque je n'ai pas la tête rasée ? Ou la forme de mon crâne ? Tu te prends pour tintin au Congo ?

Tu me racontes tes expériences dans l'humanitaire...Ou tes pulsions exotiques, tes rêves d'aller en Afrique. Mais de quelle Afrique me parles-tu ? Crois tu vraiment que ça m'intéresses ?

Je suis noire, et c'est la face la plus visible de mon identité (complexe, c'est dit !). A cause de ça, je devrais sans cesse justifier d'où je viens et qui je suis. Et je dois sans cesse te ré-expliquer qu'être racisée en France et dans certains milieux politiques n'est pas un privilège, loin de là !
La couleur de ma peau n'est qu'une facette de mon identité. Pourtant, tu m'y renvoies quotidiennement : dans la rue, dans les bars, à la fac et même dans des espaces plus « politisés » que je fréquente. Quelques uns y échappent, ouf ! Mais tu les endors en étant plus subtile et moins frontal, parfois sur le ton de la blague.

Je suis noire et tout va bien. Le but de ma vie n'est pas de faire du bien à ton exotisme ! Ce genre de propos ou de réflexions, sans aucun intérêt, me met en colère et pose une barrière entre toi et moi. Petites violences quotidiennes ! Mais prendre des pincettes est la stratégie actuelle du FN, et tu contribues à ce que cette forme de racisme s'installe dans le quotidien et se normalise.

La prochaine fois, réfléchis-y à deux fois... voire plus, avant de sortir ce genre d'idioties, qui sont des lieux communs que tu n'as même pas trouvé toi même, mais que tu te contentes de singer, pour « entrer en contact »!


(1) Ce texte a été écrit avant les événements du 7 au 9 janvier 2015 qui ont émotionnellement et hypocritement secoué la France.Aujourd'hui au nom de la liberté d'expression monsieur et madame tout le monde tient des propos islamophobes et racistes. Le racisme est devenu moins exotique et sympathique (je pèse mes mots). Il est plus franc et désormais plus amalgamé. La posture de l'Etat et de nos chers médias permet à chacun.e de le faire ouvertement dans tous les espaces. Ce n'est qu'un début.
(2) Péjorativement utilisé pour désigner une personne noire qui serait blanche à l'intérieur en référence à la barre chocolatée. C'est dénoncer une supposée trop grande assimilation à la culture occidentale alors que je suis « non-blanche ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minh



Messages : 291
Date d'inscription : 06/12/2013

MessageSujet: Re: texte Fatou et lexique (2 781)   Sam 31 Jan 2015 - 0:40

1. j'ai choisi le titre
2. j'ai un doute sur "tu m'as vu danser" : est-ce qu'on met au féminin ? "tu m'as vue danser"

3. j'ai rajouté des points de suspensions à "ce n'est qu'un début..." (car je ne pense pas que ce n'est qu'un début, c'est une continuation ; avec les points de suspension à la place d'un point final, c'est moins sentencieux, ça passe mieux)
4. y avait quelques fautes... j'ai mis des minuscules et corrigé l'espacement après les ponctuations...
5. j'ai laissé les minuscules à africaine, noire etc.
6. j'ai mis des tirets pour les apostrophes de l'interlocuteur.





« Je suis noire et alors ? » (1)






    - T'es quoi ?



Une meuf, gouine, féministe, banlieusarde, française, noire, étudiante... la liste peut être encore très longue.





    - Ah t'es cuisinière, tu fais de la bouffe de ton pays ?





Quel pays ?





    - Bounty (2) !



C'est l'insulte qui revient le plus souvent en ce moment. De la part de personnes racisées à qui je ne réponds pas quand on m'interpelle.


    - Est-ce que chez vous... ?



Où chez moi ? À Evry ? Marseille ? En banlieue parisienne ? Aaaah au Mali...





    - J'ai toujours rêvé d'être noir.e !



Ah ouais mais pourquoi ? Parce que c'est fun ? Parce que c'est exotique ?





    - Moi aussi je suis noir, regarde, j'ai tout le corps tatoué !



Tu te fous de ma gueule ?





    - Je suis noire de l'intérieur.



Là encore, tu te fous de ma gueule ! Si t'es pas à l'aise avec ta blancheur dominante, c'est pas mon problème.





    - Non mais quand même, les blacks, ils sentent un peu fort !



Classique !





    - Oui mais de toutes façons, vous avez le rythme dans la peau.



Mouais ! Tu m'as déjà vu danser ? Tu crois vraiment que c'est un truc universel ?





    - J'ai toujours rêvé de faire l'amour avec une africaine...



Va te faire voir ! Tu peux toujours rêver !






Et qu'est-ce qui t'autorise aussi toutes ces sales réflexions à connotations sexuelles sur la forme de ma bouche ? Ou de mon cul ? Ou sur mes cheveux crépus lorsque je n'ai pas la tête rasée ? Ou sur la forme de mon crâne ? Tu te prends pour Tintin au Congo ?

Tu me racontes tes expériences dans l'humanitaire... ou tes pulsions exotiques, tes rêves d'aller en Afrique. Mais de quelle Afrique me parles-tu ? Crois-tu vraiment que ça m'intéresse ?

Je suis noire, et c'est la face la plus visible de mon identité (complexe, c'est dit !). À cause de ça, je devrais sans cesse justifier d'où je viens et qui je suis. Et je dois sans cesse te ré-expliquer qu'être racisée en France et dans certains milieux politiques n'est pas un privilège, loin de là !

La couleur de ma peau n'est qu'une facette de mon identité. Pourtant, tu m'y renvoies quotidiennement : dans la rue, dans les bars, à la fac et même dans des espaces plus « politisés » que je fréquente. Quelques-uns y échappent, ouf ! Mais tu les endors en étant plus subtile et moins frontal, parfois sur le ton de la blague.

Je suis noire et tout va bien. Le but de ma vie n'est pas de faire du bien à ton exotisme ! Ce genre de propos ou de réflexions, sans aucun intérêt, me met en colère et pose une barrière entre toi et moi. Petites violences quotidiennes ! Mais prendre des pincettes est la stratégie actuelle du FN, et tu contribues à ce que cette forme de racisme s'installe dans le quotidien et se normalise.

La prochaine fois, réfléchis-y à deux fois... voire plus, avant de sortir ce genre d'idioties, qui sont des lieux communs que tu n'as même pas trouvés toi-même, mais que tu te contentes de singer, pour « entrer en contact » !

(1) Ce texte a été écrit avant les événements du 7 au 9 janvier 2015 qui ont émotionnellement et hypocritement secoué la France. Aujourd'hui, au nom de la liberté d'expression, monsieur et madame tout le monde tient des propos islamophobes et racistes. Le racisme est devenu moins exotique et sympathique (je pèse mes mots). Il est plus franc et désormais plus amalgamé. La posture de l'État et de nos chers médias permet à chacun.e de le faire ouvertement dans tous les espaces. Ce n'est qu'un début...

(2) Péjorativement utilisé pour désigner une personne noire qui serait blanche à l'intérieur en référence à la barre chocolatée. C'est dénoncer une supposée trop grande assimilation à la culture occidentale alors que je suis « non-blanche ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: texte Fatou et lexique (2 781)   

Revenir en haut Aller en bas
 
texte Fatou et lexique (2 781)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» texte word en JPG
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» Télévision numérique: Télétexte uniquement sur les 2 TSR
» Lexique des différentes pates à génoise et à biscuit
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les feuillets des Radis :: Pavé racisme-
Sauter vers: