Les feuillets des Radis

Forum des ami-es des feuillets des Radis
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 définitions/lexique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: définitions/lexique   Dim 14 Déc 2014 - 9:54

Intégration

J'penses qu'on peut trouver encore quelques points.
807 signes

On parle souvent de problème d'intégration pour les jeunes Français basanés. Foutaises ! C'est juste une langue de bois raciste pour remettre la faute de leurs exclusion sur des populations jugé comme étrangère. Quelques précisions :

  1. On ne retrouve ce « problème » que chez les populations non blanches. Les enfants de Belges, Italiens, Polonais... Seraient-t-ils naturellement intégrés ?
  2. Quand on est né en France et qu'on a été à l'école de la République, on est la France. Si on n'a pas la même culture que la génération précédente, c'est que la France a changée.
  3. La quasi-totalité des Français basanés sont issu de migrations depuis des colonies françaises (actuel ou ancienne). Ils sont donc français depuis plus de générations que les blancs, dont beaucoup ont des origines d'autres pays européens.


Dernière édition par (ra)Dijon le Lun 26 Jan 2015 - 10:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Basané   Lun 15 Déc 2014 - 12:20

Basané
471 caractères

Signifie en français « de couleur brune », mais est utilisé pour désigner les populations assimilée comme non française, par exemple par beaucoup de rappeurs (avec le terme bronzé). En effet, il présente l'avantage de pouvoir désigner, dans son usage courant, aussi bien des personnes ayant des origines sub sahariennes, asiatiques et même méditerranéennes. Il convient ainsi bien pour désigner le non autochtone pur d'un point de vu d’Europe du Nord sans sens péjoratif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radinouk

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: définitions/lexique   Lun 15 Déc 2014 - 17:25

Basané :

Signifie en français « de couleur brune », mais est utilisé pour désigner les populations assimilées considérées comme non françaises, par exemple notamment par beaucoup de rappeurs (en concurrence/alternance avec le terme bronzé). En effet, il présente l'avantage de pouvoir désigner, dans son usage courant, aussi bien des personnes ayant des origines sub-sahariennes, qu'asiatiques et même ou méditerranéennes. Il convient ainsi bien pour désigner le non autochtone pur d'un point de vu d’Europe du Nord sans sens péjoratif. - celui qui n'est pas un autochtone pur d'Europe du Nord sans sens péjoratif. ou : "Il englobe ainsi tous ceux qui ne sont pas des autochtones d'Europe du nord, sans connotation péjorative."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: bountie    Lun 22 Déc 2014 - 12:33

(234)

Péjorativement utilisé pour dénoncer une supposée trop grande assimilation à la culture occidentale chez une personne basanée. C'est une référence à la barre chocolaté à la noix de coco : l'extérieur est noir et l'intérieur est blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mo



Messages : 15
Date d'inscription : 17/11/2013

MessageSujet: Re: définitions/lexique   Sam 17 Jan 2015 - 11:38

Pour la première définition je trouve un peu rapide de dire  que les polonais et italiens etc n'ont pas eu de problemes d'integration. Je crois que c'est faux d'une part mais je trouve l'idée interessante, peut-être qu'il faut juste préciser un peu.  Pour le reste je suis daccord.
On a dit qu'on ajoutait aussi celle de Blédard mais on est pas d'accord sur la définition ( entre autre sur un usage possiblement positif, réapproprié. A discuter donc.) J'envois une proposition dès qu'on se met daccord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: lexique   Mar 20 Jan 2015 - 12:27

Pour la proposition de Morgane de dispatcher le lexique dans tout le pavé, je sais pas si chui d'accord. Faudra voir avec tout les textes sous les yeux, mais sa peu être relou pour la lecture de renvoyer à des pages différentes à chaque fois pour les termes qu'on utilise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: déf Fatou   Lun 26 Jan 2015 - 10:23

(Le terme) Racisée (1 199)

Cette tentative de définition n'a pas vocation à être générale, définitive et figée. Elle est située et évoluera probablement dans le temps. Ce terme me convient parce que dans mon féminisme par exemple et les espaces investis, il me semble fondamental de considérer la classe sociale, le sexe, le genre et la race. Cette intersectionnalité peut tendre à une certaine convergence de luttes si on y prête attention. Il n'y aurait pas d'hégémonie. La lutte féministe peut aussi exister en dehors du féminisme bourgeois et néocoloniale.
S'il y a racisation, c'est qu'il y a aussi assignation à une race. Et cette assignation s'exprime par rapport à la blanchité. Une autre oppression donc : le racisme, qui s'ajoute au classisme, à l'hétéro-sexisme et au patriarcat.
En France, dans le langage commun, « race » est très peu utilisé, il est même tabou dans divers espaces.
Il semble néanmoins important de la prendre en compte pour analyser/critiquer certains mécanismes de domination et de manipulation.
Précisons toutefois que ce terme nous vient des Etats-Unis, du black Feminism et des afro-descendantes.
En France, il y a d'autres termes qui pourraient servir de synonymes : basannées, non-blanches.
Bounty (1 137 avec la note)

Péjorativement utilisé pour désigner une personne noire qui serait blanche à l'intérieur en référence
à la barre chocolatée. C'est dénoncer une supposée trop grande assimilation à la culture occidentale
et dénoncer un sentiment de trahison de la part de pairs : personnes noires.
Une non-conformité à des stéréotypes ?
Cette insulte désigne aussi une personne racisée qui a des pratiques culturelles qui ne correspondent
pas à celles d'une communauté de référence. Dénoncer une trop grande occidentalisation encore !
Il serait hypocrite de nier l'aspect classiste et raciste de ce terme. Ainsi, les personnes désignées de la sorte sont parfois des élites ou des personnes racisées qui auraient les mêmes pratiques, habitudes que des dominant.e.s blanc.he.s
Pour ce qui est du racisme c'est encore créer des catégorisations pour en dégager des minorités. Ces personnes seraient assignées au bountysme sans leur approbation (3).
Des personnes blanches peuvent désigner des personnes racisées comme étant bounty lorsque ces dernières ne correspondent pas aux clichés.

(3) Je n'ai jamais entendu quelqu'un.e clamer haut et fort « je suis bounty »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(ra)Dijon

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: proposition définitives   Ven 30 Jan 2015 - 12:48

propositions définitives

Intégration (1 381)













On parle souvent de problème d'intégration pour les jeunes Français-es basané-es. Foutaises ! C'est juste une langue de bois raciste pour remettre la faute de leurs exclusion sur des populations jugé comme étrangère. Quelques précisions :



  1. Ce « problème » (n'existant que depuis les années 80, au demeurant) n'existe que chez les populations non blanches. Les enfants de Belges, Italiens, Polonais... Seraient-t-ils naturellement intégrés ?

  2. La quasi-totalité des Français-es basané-es sont issu de migrations depuis des colonies françaises (actuel ou ancienne). Ils sont donc français depuis plus de générations que beaucoup de blancs (la plupart en Île de France), qui ont des ascendants directs originaires d'autres pays européens.


L'intégration n'est pas l'assimilation. L'intégration vient de la volonté de celui-celle qui intègre de faire rentrer dans son groupe l'autre, en s'enrichissant de ses différences. L'assimilation consiste pour celui-celle qui s'assimile à détruire son ancienne identité pour en assimiler une nouvelle. Or, ceux et celles qui reprochent un manque d'intégration aux jeunes Français-es basané-es refusent en réalité de les intégrer et leurs reproche de ne pas s'assimiler. Quand on est né en France et qu'on a été à l'école de la République, on est la France. Si on n'a pas la même culture que la génération précédente, c'est que la France a changée.




Basané (511)




Signifie en français « de couleur brune », mais est utilisé pour désigner les populations considérées comme non françaises, notamment par beaucoup de rappeurs-euses (en alternance avec d'autres termes comme "bronzé"). En effet, il présente l'avantage de pouvoir désigner, dans son usage courant, aussi bien des personnes ayant des origines sub-sahariennes, qu'asiatiques ou méditerranéennes. Il englobe ainsi tou-te-s celles et ceux qui ne sont pas des autochtones d'Europe du nord, sans connotation péjorative.





Bounty (925 avec la note)



Péjorativement utilisé pour désigner une personne noire qui serait blanche à l'intérieur en référence à la barre chocolatée. C'est dénoncer une supposée trop grande assimilation à la culture occidentale et dénoncer un sentiment de trahison de la part de pairs : personnes noires. Cette insulte désigne aussi une personne racisée qui a des pratiques culturelles qui ne correspondent pas à celles d'une communauté de référence. Dénoncer une trop grande occidentalisation encore ! Il serait hypocrite de nier l'aspect classiste et raciste de ce terme. Ainsi, les personnes désignées de la sorte sont parfois des élites ou des personnes racisées qui auraient les mêmes pratiques, habitudes que des dominant.e.s blanc.he.s Ces personnes seraient assignées au "bountysme" sans leur approbation (3). Il arrive que des personnes blanches utilise ce terme.

(3) Je n'ai jamais entendu quelqu'un.e clamer haut et fort « je suis bounty ».

Racisé.e (736)


Ce terme vient des Etats-Unis avec le black Feminism et les afro-descendantes. En France, dans le langage commun, le terme « race » est peu utilisé. Il est même tabou dans divers espaces. Il semble néanmoins important de prendre "la race" en compte pour analyser/critiquer certains mécanismes de domination et de manipulation spécifique. "Racisé.e" est d'ailleurs beaucoup utilisé en sociologie. S'il y a racisation, c'est qu'il y a assignation à une race, qui s'exprime par rapport à la "blanchéité". Une autre oppression donc : le racisme ; qui s'ajoute au classisme, à l'hétéro-sexisme et au patriarcat. Cette intersectionnalité peut tendre à une certaine convergence de luttes si on y prête attention. Il n'y aurait pas d'hégémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: définitions/lexique   

Revenir en haut Aller en bas
 
définitions/lexique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Lexique des différentes pates à génoise et à biscuit
» LEXIQUE
» Des définitions "académiques"
» [LEXIQUE] Android

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les feuillets des Radis :: Pavé racisme-
Sauter vers: